Tuile canal ou tuile mécanique : que choisir ?

Les tuiles constituent les types de couvertures de toit les plus prisées en France. Ceci n’est pas un hasard si on considère les nombreux atouts que possèdent ces tuiles. Elles sont résistantes aux vents et aux chocs, sont imperméables et se déclinent en plusieurs variétés de styles (formes), de matériaux de conception et de coloris. Concernant particulièrement leur forme, les tuiles sont conditionnées en différentes formes : tuile de forme plate, tuile sous forme de canal, tuile à emboîtement mécanique. Le choix entre ces différentes formes de tuiles n’est pas toujours évident surtout entre les tuiles canal et les tuiles mécaniques. Or, il faut savoir que ces deux types de tuiles ont chacun leurs caractéristiques. Connaître ces caractéristiques peut vous aider dans votre choix. Le point.

Zoom sur les tuiles en canal

Aussi appelées tuiles rondes ou tiges de bottes, les tuiles canal se présentent sous la forme d’une gouttière tronçonique (en forme de conne). Ces genres de tuiles ne possèdent pas généralement de moyen de fixation, mais se bloquent entre elles par l’effet de glissement et de poids. Par ailleurs, les tuiles canal ont un mode de pose spéciale : d’une part, une ligne de tuiles appelée « tuiles de courant » est placée en dessous (la partie concave orientée vers le ciel) ; d’autre part, au-dessus de cette première ligne est posée une seconde ligne de tuiles appelées tuiles de couvert (la partie convexe orientée vers le ciel). Plus précisément, une tuile de couvert est disposée à cheval sur deux tuiles de courant dans le sens de la pente du toit (avec un recouvrement de tuile sur l’autre).

Cette configuration particulière des tuiles en canal les rend idéals dans les régions ensoleillées et pluviales (dans les régions méridionales de la France par exemple). Elles ont notamment l’avantage de pouvoir évacuer rapidement les eaux de pluie lors des orages violents. D’ailleurs, les tuiles canal sont aussi appréciées pour leurs hautes résistances aux intempéries et aux chocs.

Notez toutefois que la tuile canal convient uniquement aux toits de faibles pentes (entre 15 et 20 °). De plus, la réalisation de leur étanchéité ou leur isolation est souvent délicate à mettre en œuvre (nécessitent la pose de divers recouvrements).

Tout savoir sur les tuiles mécaniques

Les tuiles mécaniques ont la particularité de comporter des systèmes d’emboîtements. C’est justement pour cela qu’elles sont aussi appelées « tuiles à emboîtement ». Elles disposent notamment des systèmes de cannelures et de rainures les permettant de les emboiter entre elles. L’existence de ces systèmes d’emboitement facilite notamment l’évacuation des eaux et renforce aussi, par la même occasion, la stabilité des tuiles.

De fabrication industrielle, ces tuiles mécaniques sont plus légères et moins coûteuses que les tuiles canal qui sont souvent de conception artisanale. Elles conviennent surtout pour les toitures de moyennes pentes (entre 25 et 60 °). Contrairement aux tuiles canal, qui sont plus souvent utilisées que dans les régions méridionales, les tuiles à emboitement, elles, peuvent s’adapter à toutes les régions. Par ailleurs, ce type de tuile n’a besoin que de très peu de tuiles au m2. Cela a l’avantage d’alléger le poids final de l’installation.

Le principal inconvénient des tuiles mécaniques c’est qu’elles réunissent en une seule tuile à la fois les tuiles de couvrant et les tuiles de courant. C’est très peu pratique lorsqu’il y a une ou plusieurs tuiles manquantes (les tuiles seront moins étanches à l’eau et à l’air).